Chapitre 5 - Le design & branding

Les designers professionnels


Consulter un designer pro

Oui, mais pas tout de suite.

Comme on l'a vu dans l'article précédent, c'est toujours mieux d'essayer soi-même en premier.

Pourquoi? Parce qu'obtenir les conseils et les services d’un designer, qu’il soit fraîchement sorti de l’école ou avec plus de 10 ans d’expérience, ça coûte de l’argent. Parfois, beaucoup d’argent.

L'argent, malheureusement, c’est une des seules choses que vous n’avez pas au lancement de votre entreprise. On veut donc vous éviter de la dépenser pour rien, ou pas grand chose.

Reste que, ça peut être très pertinent pour votre entreprise de consulter un designer. On vous explique quand et pourquoi.

Le meilleur moment pour contacter un designer

  • À partir du moment où votre idée d’entreprise est validée etque vous comprenez davantage la réalité de vos consommateurs.

On considère que c’est normal que votre image de marque se transforme et qu’aller chercher un designer pour offrir à vos consommateurs une expérience qui s’inscrit en continuité avec cette transformation constitue une suite logique.

Au moins, à ce moment-là, votre offre est validée, vous avez une audience, des consommateurs et surtout quelques revenus qui vous permettent d’investir de ce côté.

  • Si vous vous situez dans une industrie qui est axée autour du design et de l’esthétisme, c’est possible que vous deviez considérer faire affaire avec un designer dès le début, qu’on parle d’embauche ou de contrats à la pige.

Mais on insiste, il faut que ce soit vraiment nécessaire pour vous lancer.

Des exemples pour lesquels ça devrait être le cas ?

Pour une marque de vêtements, pour des cosmétiques ou même pour une entreprise qui fait du B2C. Intégrer un designer dès les débuts du processus de réflexion sur votre produit peut faire une bonne différence.

  • Si vous êtes en train de monter des maquettes pour pitcher et blow away un client potentiel

Pour le convaincre d’embarquer et de payer tout de suite, c’est clair que ça va valoire la peine d’avoir un truc de pro plutôt qu’un truc tout croche.

  • Si vous n’êtes franchement pas habiles, daltoniens ou juste avec aucun sens de l’esthétique, peut-être aussi que ça peut être une bonne idée de faire appel à un expert.

Finalement, y’a plusieurs moments où faire le choix de contacter un designer peut devenir une bonne stratégie.

Évidemment, ça va dépendre de plein de facteurs : votre industrie ; vos aptitudes naturelles ; vos avancées dans votre business.

Il en demeure pas moins que, dans la plupart des cas, on vous conseille de faire un bout de chemin seul avant d’aller chercher l’aide d’un expert. Selon nous, ce n’est que dans quelques rares cas que le design doit être prioritaire dès le départ.

types-services

Les types de designers

Les designers, c'est comme les navettes spatiales. Il y en a qui offrent des services plus basiques, et d'autres qui mettent le paquet.

L'étudiant ou le finissant en design

C’est une option peu dispendieuse pour commencer qui peut faire la job. Il y a en qui sont très talentueux et créatifs, des petits génies qui peuvent vous faire d’excellentes propositions, et un travail intéressant pour son rapport qualité/prix.

La meilleure façon de les dénicher, c’est encore le bouche-à-oreille.

Si vous optez pour ses services, vous pourriez, par exemple, lui demander de vous faire une trousse d’éléments graphiques déclinables sur différentes plateformes pour votre marketing et l’acquisition de vos clients.

Vous pourriez aussi lui demander de vous préparer quelques templates sur Figma. C’est une ressource gratuite qu’on utilise chez Apollo13. Pensée de manière accessible, ça peut vous sauver beaucoup de temps et vous permettre d’être autonomes.

Selon nous, c’est amplement suffisant.

Bref, l’étudiant est souvent là plus pour un projet unique. Une campagne de sociofinancement, une première image de marque, l’approche de partenaires financiers, une round de financement en sont des exemples. Une fois sorti de l’école, il est libre de se trouver une job et de ne plus vouloir travailler pour votre entreprise.

Si vous faites affaire avec un designer junior, svp ne lui offrez pas de la visibilité en échange d’un logo ou d’un template. Ça ne vaut rien.

Collaborer sur un projet commun ; un abonnement à votre service ou au produit que vous commercialisez. Ça, ça a de la valeur.

gosoumissions

UN EXEMPLE

Les gars de GoSoumissions ont opté pour cette option. Sur recommandation d’une autre startup, ils ont entendu parler d’un designer qui était à la maîtrise en design graphique.

Ils ont décidé de lui donner un premier contrat pour faire l’image de marque complète pour 2000$. Ils ont reçu un document de leur image de marque incluant logo, typographie et codes des couleurs de l’entreprise.

« Le bon côté, c’est qu’on a eu un travail ultra professionnel pour plus ou moins la moitié du prix. Aussi, avec le document clair sur l’image de marque, nous avions l’élément principal pour produire nos communications et visuels marketing par nous-même. L’outil gratuit canva.com nous a particulièrement servi pour créer de beaux visuels. C’est facile d’entrer nos couleurs d’entreprises et notre logo. Ils ont plein de templates et d’images pour faciliter la tâche des non-designers comme moi. »

Au final cette personne s’est retrouvée à collaborer avec eux pendant 3 ans sur quelques mandats, dont le design du premier site Web.

« L’inconvénient d’utiliser cette méthode ? Le risque est plus élevé que la qualité du travail ne soit pas au rendez-vous. Pour diminuer ce risque, ça aide de trouver votre designer graphique par bouche-à-oreille. Aussi, ça aide quand la personne que vous payez trouve votre projet trippant. Comme il est souvent moins rémunéré qu’avec un client commercial normal, il vous en donnera davantage s’il y retrouve un certain plaisir ou le sentiment de contribuer à un projet à fort potentiel. »

Le freelancer

Prix : entre 50 $ et 75 $/heure

C’est l’entre-deux, un bon juste milieu entre l’étudiant et l’agence.

Plus expérimenté, il reste généralement abordable.

Le défi est de trouver le bon. Une fois que c’est fait, vous pouvez garder contact et travailler sur une base contractuelle pour vos différents besoins.

Le hic ? Tout repose sur une seule personne externe à votre entreprise. Vous n’avez aucun contrôle sur ses décisions et sa gestion du temps.

Par exemple, si après la complétion d’un mandat elle ne souhaite plus collaborer avec vous, vous devrez trouver de nouveau quelqu’un pour faire le travail. Si elle a d’autres mandats plus payants, qui la motivent davantage, c’est aussi possible qu’il y ait des délais. Autrement dit, son engagement vis-à-vis vos projets est moins grand.

L’agence

Prix : entre 75 $ et 200 $/heure

C’est l’option la plus dispendieuse, mais c’est aussi l’option qui vous offre le plus de services.

Passer par une agence, c’est vous assurer d’avoir une équipe dédiée à votre projet, et donc une job professionnelle.

La petite agence comme la grosse peuvent être envisagées. La grosse différence entre les deux, ce sera probablement le prix.

Pour nous, c’est surtout une option à considérer plus tard. Un choix qui fait sens surtout une fois que votre entreprise est bien stable financièrement, et que vous voulez vous payer du « luxe ».

lexya

UN EXEMPLE

Des fois, une entente est aussi possible avec les agences.

L’équipe de Lexya s’est tournée vers cette option.

À un taux préférentiel, l’équipe de designer de notre partenaire Spektrum, a contribué au design du produit de A à Z dès le départ. Tout ce qu’est Lexya aujourd’hui (l’application, le site, la marque, l’outils) a été pensé en collaboration avec les designers.

Par après, cette équipe a fourni aux cofondateurs les outils visuels et les maquettes nécessaires afin qu’ils créent eux-mêmes leurs documents, leurs posts, etc.

Aujourd’hui, les gars ont apprivoisé Figma et constituent eux-mêmes pas mal tout ce qui concerne leur branding.


Le temps d'embaucher 

L’avantage d’embarquer un designer dans votre équipe, c’est qu’une fois bien intégrée, cette personne-là comprend l’essence de votre entreprise, ses valeurs, ses besoins, ses objectifs. Son travail est d’autant plus aligné avec votre vision.

En plus, contrairement aux pigistes, elle est totalement dédiée à votre projet.

D’un côté plus économique, c’est aussi un choix intéressant. Par contre, ne sous-estimez pas les efforts — temps et argent — nécessaires pour trouver la bonne personne et ensuite l’encadrer.

Avant d’embaucher, demandez-vous si vos besoins en design nécessitent vraiment une ressource à l’interne en permanence sur votre payroll.


Vous vous posez encore des questions après cet article ?

Notre équipe peut vous aider côté stratégique à pencher vers un côté comme l’autre.

On ne mord pas.

Si vous avez pris votre décision, vous êtes prêts pour la prochaine étape : le marketing!

(Psssst! Ça tombe bien, notre équipe est pas mal calée là-dedans.)

5.3

L'exécution du design

6.

Le marketing

Le guide de croissance pour startups

Les articles seront progressivement disponibles, pour ne pas en manquer un, abonne-toi.