Chapitre 6 - Le marketing

Le suivi des performances

Mesurer sa performance

Votre gym de salon est bien installé. Vous en faites minimum 30 minutes par jour. Pas pire.

Vous vous étiez fixé un objectif avant de commencer à vous entraîner, right ?

Prendre de la masse musculaire ? Améliorer votre temps d’endurance, le nombre de séries ou la charge de poids soulevé ?

On vous laisse gérer ça.

Ce qui nous intéresse, c’est la façon dont vous mesurez les effets de votre entraînement.

On vous le rappelle, il vaut mieux prendre du temps pour travailler sur un produit où la réaction sera fondamentalement positive. Si vous mettez le marketing at first, les risques sont élevés qu’énormément d’efforts soient perdus.

Autrement dit, pour que ça vaille la peine d’investir en marketing, votre produit doit être top.

C’est pour ça qu’avant de tracker quoi que ce soit, le plus important c’est de faire le suivi de vos ventes. C’est ce qui importe le plus. Qu’on soit clair, au début, c’est votre seul indicateur de performance.

Et pas besoin de tools compliqués pour faire ça. Un template sur Excel est suffisant.

Votre produit ne se vend pas ? Il y a deux choses à faire : améliorer votre produit ou valider votre market fit. Vous vous adressez peut-être aux mauvaises personnes. Essayez de retravailler votre persona.

Votre produit se vend? Vous avez même obtenu du feedback de vos early adopters ?

Vous êtes prêts à tracker vos efforts marketing.

Notre dernière question avant de commencer : êtes-vous en mesure de mettre le temps nécessaire pour comprendre les chiffres, prendre des décisions et agir en conséquence ?

Pas certains d’avoir le temps ? Ne vous donnez même pas la peine de regarder vos données.

Motivés à mettre quelques heures là-dessus ? Ce qui suit va vous servir.

suivi-des-performances

Suivre ses données

Une fois par semaine, c’est suffisant.

Faire refresh pour s’exciter devant des chiffres qui montent juste parce que ça trigger de quoi en dedans, ce n’est pas la bonne stratégie. Ce n’est pas non plus à ça que servent les données récoltées sur vos efforts marketing.

Dites-vous que pour que ça vaille la peine de regarder il faut soit que ça vous serve à aligner les priorités de votre business, soit à obtenir du feedback sur vos initiatives marketing.

Pour vous assurer que votre contenu fait progresser votre business, vous aurez besoin de données.

Pour les collecter, on vous conseille Google Analytics, soit directement, soit à travers Google Tag Manager.

L’installation n’est pas trop compliquée : les instructions sont disponibles ici.

Si, par exemple, vous avez un site Wordpress, différents plug-ins pour installer Analytics sont disponibles. Vous pouvez aussi le faire manuellement.

Un autre avantage : Google offre des cours gratuits pour faciliter votre compréhension d’Analytics. Aussi, on vous conseille de lire cet article qui date un peu, mais qui demeure ultra complet.

Quand vous serez un peu plus avancés dans la compréhension de vos données, Data Studio est une belle façon de visualiser vos KPIs et vos métriques.

Perso, on aime bien aussi Geckoboard, mais c’est payant et surtout pas nécessaire au début. On vous le suggère pour quand le moment sera venu, c.-à-d. pas tout de suite.

Dans le but d’optimiser vos chances d’apparaître parmi les premiers résultats sur Google, Google Search Console est un must. Il vous permet de vérifier si votre site est analysé correctement par les bots de Google. Par exemple, vous saurez si certaines pages sont inaccessibles, si le temps de chargement est trop long, si vos pages sont adaptées pour le mobile ou même si d’autres sites web pointent vers votre contenu.

Gratuits, ces outils permettent d’aller en profondeur dans la compréhension de vos données et fournissent des insights utiles à votre business. Et ce, pas seulement sur le contenu que vous publiez, mais aussi sur vos ads.

Pour maximiser votre suivi et la compréhension de vos données, on vous conseille d’utiliser Google Ads et Google AdSense. Pensez aussi à utiliser Google Keyword Planner pour maximiser l’efficacité de vos publicités.

Des trucs pour suivre vos initiatives

  • Assurez-vous de suivre vos objectifs les plus importants sur Google Analytics — vente de produit, abonnement à l’infolettre, abonnement au service. Pas besoin d’être un développeur : c’est possible d’établir un objectif avec Google Tag Manager.
  • Créer des adresses URL spécifiques pour vos campagnes. Cette astuce vous permet de voir sur Google Analytics le nombre de personnes qui ont cliqué sur le lien et, si vous l’avez configuré, les objectifs atteints grâce à cette campagne marketing.
  • Ne tombez pas dans l’over analyse. Se perdre dans la compréhension de vos chiffres peut vite vous faire perdre beaucoup de temps.

Différencier métriques et KPIs

Dans cet objectif, on vous aide à comprendre quelles métriques donnent quels insights sur la business.

Grosso modo, les KPIs sont les chiffres qui vous renseignent sur les éléments les plus importants de votre business. C’est ceux qu’on vous conseille de surveiller. Les métriques quant à elles correspondent à tous les — autres — chiffres qui apparaissent dans votre Analytics.

Exemple :

  • KPIs → nb d’applications au programme A13 ce mois-ci
  • métrique → nb de lecteurs du chapitre sur le marketing du guide A13
  • métrique → nb de participants au 5@7 sur la santé des entrepreneurs

L’essentiel, c’est que vos KPIs soient alignés avec les objectifs inscrits dans votre stratégie.

Si on reprend notre funnel de conversion étape par étape, voici quelques exemples de KPIs qui vous permettent de mieux comprendre ce qui se passe :

  • L’attention

Objectif général → Augmenter notre brand awareness (médias sociaux et site web)

Objectif spécifique → Avoir plus de 150 visiteurs mensuels sur notre site web

KPI → le nb de personnes qui visitent notre site (croissance du trafic sur le site)

Métrique → l’article de blogue le plus lu (trafic sur notre blogue)

Métrique → le nb moyen de personnes qui engagent une action sur nos post Facebook

Attention ! La dernière métrique qu’on vous donne ne doit pas trop prendre d’importance dans votre analyse quotidienne. Ce n’est pas un KPI pour rien.

C’est ce qu’on appelle une métrique de vanité.

C’est le genre de chiffre pour lequel c’est facile de se féliciter. Par contre, il vous donne peu d’informations sur votre business. Votre nombre de follower sur Instagram est loin de vous renseigner sur la réelle valeur de votre offre ; vos sources de revenus ; le profil de vos clients.

  • La considération

Objectif général → Augmenter le nb d’entrepreneurs rencontrés en 2020

Objectif spécifique → Obtenir une première rencontre avec 60 entrepreneurs

KPI →le nb de 1ère rencontre avec les entrepreneurs

Métrique → le nb d’entrepreneurs qui visitent la page « comment ça marche »”

Métrique → le nb d’inscriptions à l’infolettre A13

Métrique → le nb d’entrepreneurs qui nous contactent pour plus d’information

  • La conversion

Objectif général → Augmenter le nombre d’entrepreneurs accompagnés en 2020

Objectif spécifique → Accompagner 15 nouvelles entreprises en 2020

KPI → le nb d’entrepreneurs qui appliquent pour le programme A13

Métrique → le nb d’entreprises qui poursuivent le programme au-delà de 3 rencontres

Métrique → le nb d’entreprises qui poursuivent le programme au-delà de 12 rencontres

  • La rétention

Objectif général → Augmenter le nombre d’entreprises en croissances

Objectif spécifique → Propulser 10 startups à la phase 3 de l’accompagnement

KPI → le nb d’entreprises dans lesquelles on investit

Métrique → le nb d’entreprises qui s’impliquent dans l’écosystème A13

Métrique → le nb d’entreprises amenées dans le programme grâce à nos entrepreneurs

Dans un monde idéal, vous avez un KPI pour chaque palier de votre entonnoir de conversion. Comme ça, quand il y a un problème à un endroit du parcours de votre client, vous êtes en mesure de l’identifier et d’apporter les changements nécessaires.

Rentrer un KPI dans votre liste, c’est symbolique. C’est vraiment important de bien les choisir.

On vous conseille donc d’en choisir peu. Quatre ou cinq. C’est le nombre suffisant selon nous pour répondre aux questions fondamentales liées à votre business.

Et pour chacun des KPIs, demandez-vous à quelle fréquence vous devriez les analyser (aux semaines, au mois, etc.). Créez-vous un événement pour les analyser et prendre des actions si besoin.


Voilà ! Avec ça vous devriez être pas mal en business.

Il ne vous reste plus qu’à mettre ça en application. On vous le répète, il n’y a pas de formule magique. La meilleure stratégie reste de tester et valider si, pour votre business, les 4 ou 5 KPIs que vous avez mis sur votre liste vous permettent d’optimiser votre marketing.

Un autre élément qui peut avoir un impact sur votre marketing c’est le prix que vous avez fixé pour votre produit/service. On vous en parle davantage dans .

Écrit en collaboration avec
Philip-Barclay

Philip Barclay

Producteur exécutif à Sabotage Studio

Producteur exécutif à Sabotage Studio

6.3

Le marketing payant

7.

Le prix

Le guide de croissance pour startups

Les articles seront progressivement disponibles, pour ne pas en manquer un, abonne-toi.